menu

Article à la une

Enquête conciliation emploi-famille pour les aidants proches - Dans le cadre de nos travaux visant la reconnaissance légale et l’accès aux droits pour les aidants proches revient souvent la question des préjudices particulièrement subits par les aidants proches actifs sur le marché de l’emploi....

Newsletter

Restez informés des dernières nouvelles concernant l'ASBL !

Complétez ce formulaire pour être averti par mail de toutes nos mises à jour.

Rejoignez-nous !

Soutenez notre action et restez informés des dernières nouvelles !

Aidant Proche...

En Belgique, comme dans la majeure partie des pays européens, les Aidants Proches jouent un rôle crucial pour les soins à apporter aux personnes en déficit d'autonomie dans notre société.


Constituée à l’initiative de la Fondation Roi Baudouin, l’asbl Aidants Proches a pour but d’aider et soutenir l’aidant proche, dans toute sa transversalité, quelle que soit la situation de dépendance à laquelle il est confronté.

L’asbl se veut organe de vigilance et contribue à la reconnaissance officielle et à l’accès aux droits sociaux pour aidants proches.
Se voulant centre ressource sur la thématique, ses missions sont, entre autres, la sensibilisation, l’information et la formation du grand public et des professionnels. Elle est à l’écoute de l’aidant et le réoriente vers les aides adéquates.

 

News

Les aidants familiaux pour les nuls

On a lu pour vous ...

 

Les aidants familiaux pour les nuls

Auteurs : Marina Al RUBAEE et Jean RUCH
Edition : First
ISBN : 9782412026243

 

Ce livre, co-écrit par des aidants, nous vient de France. S’il est centré sur les réalités d’outre-Quiévrain, dont les dispositifs et les aides ne sont pas tout à fait les mêmes qu’en Belgique francophone, il présente toutefois des thématiques transversales, qui parleront à tous.
Découpés en chapitres clairs, il évoque la conciliation de la vie privée et de la vie professionnelle, la question de « l’après », si l’aidant vient à disparaître, les acteurs professionnels et institutionnels sur lesquels s’appuyer… Il comporte aussi un lexique, qui permet de se retrouver facilement dans les informations : de « abnégation » à « week-end », la gamme est vaste…

Un chapitre a retenu notre attention : celui des « 10 commandements de l’aidant »

« Jamais tu ne t’oublieras » : « Prendre soin de soi avant de prendre soin de l’autre », quitte à se faire violence, et pouvoir l’exprimer sereinement au vu et au su de tous.

« Ta monture tu ménageras » : Mettre en place la « politique des petits pas », et ne pas s’arrêter aux imperfections, en gardant le cap. Vivre dans l’état d’esprit d’un marathonien, et donc se débarrasser des poids inutiles – parmi lesquels, celui de la pression sociale.

« Positivement tu penseras » : Pour mettre en pratique, le commandement précédent, cibler chaque jour, au moins 3 choses positives, pour garder de la hauteur, ne pas s’engluer.

« La parole tu libéreras » : S’exprimer, quelle que soit la forme et le canal utilisé, réfléchir ensemble, avec des tiers, entourage ou professionnels.

« Te faire aider tu accepteras » : Culpabilité, méfiance et volonté de contrôle sont quelques-uns des poisons qui mènent à l’asphyxie ! L’antidote ? Lâcher du lest face aux obligations : cela nécessite de réfléchir à ses besoins, à la culpabilité à dépasser, aux ajustements à opérer, encore une fois, en lien avec le réseau professionnel et amical, familial.

 « Ta place tu garderas » : Garder sa place et donc son identité propre, en privilégiant la qualité de la relation, quitte à poser, aussi, ses limites.

« Parfait personne ne sera » : Accepter que les autres feront différemment de soi, avec leurs limites et leurs ressources, et donc cultiver l’indulgence !

« L’autonomie tu favoriseras » : Encourager son proche à continuer à « faire », même si cela demande de « prendre sur soi ». Ne pas « faire à la place » permet, sur du long terme, d’éviter de rentrer dans un cercle vicieux, dans lequel plus on fait, moins le proche est stimulé à faire, donc plus il est limité, donc plus on fait…

« De la situation tu te moqueras » : Oser l’humour, la légèreté comme moyen de se distancier de tous les « trop » : trop de pression, trop d’imprévus, d’obligations, d’injonctions… Rire de soi, de la situation, et être fier de ce qui a été fait, c’est s’offrir un joli cadeau…

« Du répit tu planifieras » : Quelle que soit la forme, la durée, le support (à domicile, en centre…) Planifier un répit, que ce soit quelques heures par semaine, ou un séjour pensé à plus long terme, pouvoir décompresser évite l’explosion… Plus facile à dire qu’à faire, mais on le sait ; savoir qu’un répit est proche, permet de tenir au jour le jour…

 

Autre innovation : les 10 commandements… de l’entourage de l’aidant ! Et, pour conclure, l’ouvrage propose une « play list » de chansons qui ressourcent, donnent la pêche, émeuvent… Du « wonderful world » de Louis Armstrong, en passant par Bob Marley qui célèbre la féminité, à M qui nous dit « c’est pas ta faute »…
Et vous ? Quelle est VOTRE chanson ?

 

 
Publié le 25/06/2019