menu

Article à la une

Enquête conciliation emploi-famille pour les aidants proches - Dans le cadre de nos travaux visant la reconnaissance légale et l’accès aux droits pour les aidants proches revient souvent la question des préjudices particulièrement subits par les aidants proches actifs sur le marché de l’emploi....

Newsletter

Restez informés des dernières nouvelles concernant l'ASBL !

Complétez ce formulaire pour être averti par mail de toutes nos mises à jour.

Rejoignez-nous !

Soutenez notre action et restez informés des dernières nouvelles !

News

Découvrez les activités, rencontres et informations proposées par des services spécialisés dans différents domaines.

Proposition de loi établissant la reconnaissance des aidants proches

Actuellement, 4 propositions de loi visant la reconnaissance et l'accès aux droits sociaux pour les aidants proches...

 

Donnez-nous votre avis!

Brochure : Paroles sur..."J'aide un proche dépendant"

Avant de présenter le contenu de la brochure proprement dit, il semble intéressant de préciser le cadre dans lequel elle a été réalisée.

Le projet mené par l'asbl Question Santé ayant pour thème ‘Questions de société ... Questions de santé’ avait pour objectif de proposer des questionnements et des débats en lien à la fois avec des enjeux de société contemporains et la santé.

Maladies dermatologiques : 750.000€ pour un meilleur remboursement

 

Le 28 octobre dernier était organisée la journée mondiale du psoriasis. En Belgique, environ 300.000 personnes sont touchées par cette maladie, soit 1 Belge sur 30. Christiane Vienne et Franco Séminara, sénateurs socialistes, déposaient une proposition de résolution visant à mieux considérer l’ensemble des maladies dermatologiques. Ils demandaient au Gouvernement en partenariat avec tous les niveaux de pouvoir, notamment au travers de la Conférence interministérielle Santé publique:

 

1. d'organiser auprès du grand public une grande campagne nationale de sensibilisation afin que les patients atteints de maladies dermatologiques ne souffrent plus d'isolement;

 

2. d'initier des pistes de réflexion et d'actions pour veiller à la mise en place d'une politique cohérente et intégrée dans la prise en compte des maladies dermatologiques afin de démystifier, d'informer et d'aider tant les patients que leur entourage;

 

3. d'examiner les alternatives existantes permettant d'améliorer la qualité de vie au quotidien des patients et de leur entourage tels les traitements en centre de jour ou encore le remboursement des produits dermatologiques indispensables.

 

La semaine dernière, en commission des Affaires sociales du Sénat, Laurette Onkelinx, la Ministre de la Santé a annoncé à Christiane Vienne et Franco Séminara qu’un montant de 750.000€ était prévu, en 2010, dans le programme maladies chroniques pour améliorer la couverture du coût des préparations magistrales et produits dermatologiques non remboursés mais pourtant essentiels pour certaines affections chroniques (par exemple patients avec ichtyose, psoriasis,…).

CSD - Réseau Solidaris - Un répit à domicile...

Besoin d’une pause, de quelques heures de liberté, de se ressourcer, de trouver une solution temporaire lors d’une hospitalisation,…le service répit à domicile est là pour vous aider.

Il n'est pas toujours facile pour l’aidant proche de s'organiser et de trouver des relais dans l'entourage pour prendre soin de la personne en situation de dépendance.

C’est en collaboration avec l’AWIPH et un réseau de partenaires tels que AP³ Liège, Altéo, ASPH, AVJ Revivre chez soi, ReLieH, que nous avons mis sur pied un nouveau service visant la garde de la personne handicapée à domicile.

Ce service est assuré par une équipe de professionnels qualifiée et expérimentée. Encadrée par des travailleurs sociaux, les gardes répit bénéficient d'une formation continuée et spécialisée dans l’accompagnement de l’enfant et de l’adulte handicapés.

L'objectif du répit est de mettre à disposition des familles touchées par le handicap, une formule de prise en charge à domicile qui est en adéquation avec le manque d’indépendance et d’autonomie de la personne.

 

Cette formule permet de répondre aux besoins des aidants proches de manière programmée et régulière ou être dépannés ponctuellement quelques jours en continu.

Ce service joue un rôle préventif auprès de la famille qui est confrontée quotidiennement au handicap et à l’épuisement physique, psychique et moral que cela engendre.