menu

Article à la une

Enquête conciliation emploi-famille pour les aidants proches - Dans le cadre de nos travaux visant la reconnaissance légale et l’accès aux droits pour les aidants proches revient souvent la question des préjudices particulièrement subits par les aidants proches actifs sur le marché de l’emploi....

Newsletter

Restez informés des dernières nouvelles concernant l'ASBL !

Complétez ce formulaire pour être averti par mail de toutes nos mises à jour.

Rejoignez-nous !

Soutenez notre action et restez informés des dernières nouvelles !

Parce que j'ai fait un choix éthique...

Je vous écris pour vous annoncer la triste nouvelle du décès de Madame Vereecke Angèle et témoigner de mon parcours pour les aidants proches.

 

A cause de la canicule, Maman, âgée de 91 ans, a été transportée d'urgence à l'hôpital. Elle y a subit plusieurs examens pour avoir un bilan général de santé. Puis, elle a été transférée dans le Home Malibran pour un séjour de revalidation. Le Mercredi 21 Août 2013, à 8hr 35, la résidence Malibran m'a prévenu que Maman a fait sa transition. Maman s'est éteinte paisiblement vers 6 hrs du matin d'après le médecin du home. Elle avait l'air sereine et l'âme en paix quand j'ai été voir son corps. Elle sera incinérée le 26 Août 2013 à 10 hr 30 au crématorium de Bruxelles.

 

Durant ces jours-ci de deuil, je me retrouve dans un tourbillon de démarches administratives pour finaliser la situation de Maman et pour gérer au mieux ma nouvelle situation administrative.

 

Il y a 8 ans, j'ai arrêté toutes mes activités de bénévolat et d'étude pour m'occuper à plein temps de Maman. J'ai 57 ans. Je suis célibataire. J’étais aidant proche.J’étais à charge de Maman pour la mutuelle (statut BIM). Je n’ai pas de revenu. Je n'ai pas droit à une allocation de chômage. Et je suis demandeur d’emploi. Parce que je ne suis pas locataire du logement social bien que domicilié depuis 1991 et demandeur d’un logement social au Foyer Ixellois, le Foyer Ixellois me donne 2 mois et demi pour trouver un autre logement.

 

Aujourd’hui donc parce que j’ai fait un choix éthique celui de donner de la dignité aux dernières années de vie de Maman, je me retrouve avec le défi de trouver en peu de temps : un logement avec un loyer compatible avec une allocation du CPAS. Et un travail afin de sortir des rentrées minimales d’un revenu social.

 

J’ai fait une demande au CPAS. Cela prendra mois pour recevoir le statut et un allocation de 800€ Je suis en stage d’attente de 3 mois pour  ma mutuelle. Je dois attendre d’avoir un statut du CPAS pour obtenir le statut BIM.

Je suis inscrit chez Actiris et serai aider au Cap pour l’emploi pour trouver un travail. Je cherche avec la table de logement une nouvelle adresse tout en étant déjà inscrit sur un liste d’attente du Foyer Ixellois pour un logement social et un logement communal.

 

Dans mon parcours de vie, je n'ai jamais chercher la sécurité mais j'ai suivi les impulsions de mon cœur pour avoir un maximum d'expériences enrichissantes dans l'aventure qu'est la vie.

Ma devise est :" Follow the rules but don't be bound by them.(Suivez les règes mais ne soyez pas limité par elles.) Bruce Lee.

J'aime aussi à me répéter le proverbe : " Impossible n'est pas français !"

C'est un proverbe belge bien connu. Maintenant, je me retrouve devant un défi de la vie où probablement peu de personnes m’envient mes choix. Beaucoup de gens me souhaitent du courage et sont confiants que je vais réussir.

Je suis pour une société plus éthique, plus humaine, plus belle. J’appuie vraiment la nécessité du travail de votre association afin que les aidants proches obtiennent une reconnaissance et un statut. Il n’y a aucune raison que les choix nobles et humains soient en plus pénalisés par les lois implacables de la société.